Réserver un hébergement, un restaurant, une activité 

Translate into

Jean Bouin

 

(24/12/1888 – 29/09/1914)

 

Jean Bouin est un athlète français de course de fond de haut niveau ; recordman du 5000 m, 10000 m et du 3 miles.

Il commence la compétition en 1904, alors qu’il n’a que 15 ans et est remarqué par Arthur Gibassier, chroniqueur sportif du Petit Provençal, qui le fait inscrire au Phocée Club de Marseille et l'embauche comme coursier au journal.

Ses records :

En 1905 : il gagne sa première course à Gênes en Italie.

En 1906 : 1er  au championnat du littoral et 4ème du cross national de Meudon.

En 1907 : 3ème au cross national, à 15 mètres du 1er, Jacques Keyser.

En 1909 : 1er français en remportant un cross de renom à Lyon, ainsi que le cross national à Amiens. Il se classe 2ème au cross International de Derby, le 20 mars. Il remporte le Nice-Monaco, le 4 avril et bat le record national (amateur) de l'heure en parcourant 18 km 267 m, le 30 mai au stade Colombes à Paris.

En 1911, il améliore le record de France du 10 000 mètres en 30 min 58 s 4/5 (titre de champion de France à la clé et record du monde) et celui du 5 000 mètres (14 min 36 s 8/10) en 1912, avec un record de France également.

Le 6 juin 1913, Jean Bouin bat le record du monde de l'heure (19,021 km) à Stockholm, face à trente autres concurrents dont le champion olympique Hannes Kolehmainen (lors de la même tournée française, il bat également trois coureurs se relayant sur 10 000 mètres). Ce record présage d'un avenir radieux pour Jean Bouin, mais la Grande Guerre met fin à ses rêves pour le titre olympique.

Soldat de 2ème classe au 163ème Régiment d'Infanterie il est tué le 29 septembre 1914  lors de l'attaque du « Mont Sec », non loin de Saint-Mihiel pendant la Première Bataille de la Marne. Son corps est rapatrié le 27 juin 1922 avec 39 autres militaires et inhumé au cimetière Saint-Pierre de Marseille (carré 30 n°81).