Inscrivez-vous pour la visite guidée d'1h30 du                  Bois Belleau                   dimanche 18 juin  2017 départ à 14h15 du Musée

5,00 € adulte 

 

Réserver un hébergement, un restaurant, une activité 

Translate into

Louis Kremer

 (12/12/1883 – 18/07/1918)

 

Louis Krémer est né en 1883 à Étampes ; d’origine modeste, il effectue des études classiques dans sa ville natale, puis des études de droit à Paris avant d’entrer dans une étude de notaire. Il  fréquente en même temps les salons artistiques et les musées, lit de nombreuses œuvres poétiques et s’essaie à l’écriture et à la poésie.
Louis Krémer  entre dans la Grande Guerre en poète symboliste, il y meurt en romancier naturaliste et en peintre paysagiste.

Il rejoint le 231e R.I. au nord de Soissons, le 7 décembre 1914. Blessé par obus, à Crouy, en janvier 1915, il réintègre son régiment aux fonctions de téléphoniste puis secrétaire. Fin mars 1916, il est sur le Chemin des Dames. En septembre 1917, son régiment est dissout ; il rejoint un corps d’instruction divisionnaire à Essey-les-Nancy. Il passe au front en avril 1918 et est blessé par une bombe près de Compiègne. Il décède le 18 juillet 1918.

Après sa mort, ses poèmes et ses nouvelles ne seront jamais éditées.

 

Ses témoignages nous sont livrés grâce à la correspondance adressée à son ami d’enfance Henry Charpentier, poète lui aussi, mais réformé. Charpentier devient ainsi le dépositaire d’un « volumineux dossier de guerre » composé de lettres, de cartes, de textes divers, d’esquisses, de dessins, etc...